Trois façons de différencier sans être imité

15 octobre 2015 | présence en ligne

J’ai deux nouvelles pour vous, une bonne et une mauvaise.

La bonne : vous êtes unique. La mauvaise : chaque personne est unique.

Alors, comment arriver à se différencier si l’on veut bâtir une stratégie de vente autour de sa personnalité comme travailleur autonome ou petite entreprise? C’est là que mes judicieux conseils entrent en jeu.

Vous n’avez pas à prouver que vous êtes unique, mais plutôt démontrer comment vous l’êtes.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la proposition de vente unique (unique selling proposition). C’est généralement défini comme la raison numéro un qui différencie votre offre de la concurrence. Un élément RÉELLEMENT différenciateur (spécifie un site de définition du marketing).

Le prix, les performances techniques de votre produit, sa couleur, votre localisation, votre formation, tous ces aspects peuvent être utilisés pour différencier votre offre ou votre produit.

Par contre, est-ce que ce sont des aspects réellement différenciateurs? Tout cela peut être imité, copié et surpassé par vos compétiteurs. Alors voici mon premier conseil :

Ne vous différenciez pas par ce que vous faites, mais plutôt par comment vous le faites.

Tout est dans la manière dont vous travaillez et vous offrez vos produits et vos services. Si vous décidez de miser sur votre personnalité, votre histoire, votre éthique de travail, votre petit côté givré ça devient difficile sinon impossible de vous imiter. Évitez de rester beige et de plaire à tout le monde, montrez vos couleurs!

C’est à vous de décider comment vous serez connu et reconnu :

  • Serez-vous la programmeuse la plus drôle avec qui chaque mandat est une vraie partie de plaisir?
  • Serez-vous la designer graphique qui stimule la créativité en plus de respecter les échéances à la lettre?
  • Serez-vous la boutique qui offrira un moment de détente dans une ambiance rétro?

L’idée n’est pas d’essayer de mettre en valeur tous les aspects de votre personnalité, mais plutôt d’en identifier deux ou trois sur lesquels centrer l’attention.

Vous êtes déjà prête à vous assumer, tant mieux! Sinon, voici quelques façons de déterminer ce petit je ne sais quoi. Je vous avertis, sortez votre encens et votre coussin de méditation, ça risque d’être la minute « voyage intérieur » de votre journée :

Utilisez votre histoire

La première étape est de faire une petite introspection avec deux outils révolutionnaires :  une feuille et un crayon.

Commencez à faire une liste (pas nécessairement chronologique) de vos expériences professionnelles et personnelles qui ont forgé la personne que vous être maintenant et qui composent votre histoire.

Chaque personne a un parcours unique. Vous devez le mettre en lumière. Mettez l’accent sur vos atouts personnels. Qu’est-ce que vos proches disent de vous?

  • Vous êtes la personne la plus….
  • Vous ne faites jamais…
  • Vous serez toujours….

Évidemment, essayez de trouver des aspects positifs de votre personnalité, bien que quelques petits travers peuvent être attrayants pour des clients. Qui n’aimerait pas avoir une obsédée du rangement comme femme de ménage?

Démontrez quel impact vous aurez sur la vie de vos clients

Si vous avez votre entreprise, ou que vous avez envie de vous lancer en affaires, c’est que vous avez une offre ou une solution à proposer. Vous avez peut-être vous-même rencontré ce problème et vous l’avez surmonté. Vous désirez susciter une émotion, avoir un impact positif.

Ça peut être plusieurs choses, mais essayez de trouver ce qui ressort. Vous serez ensuite en mesure de communiquer avec vos clients le résultat qu’ils pourront obtenir en travaillant avec vous ou en utilisant votre produit.

Partagez vos émotions

Bien qu’on puisse essayer de se convaincre du contraire, les émotions entrent en jeu dans la majeure partie des achats. Ça s’applique également aux services. Trouvez ce qui vous touche et vous serez en mesure de connecter d’une manière spéciale avec vos clients. Certaines situations, injustices, personnes, viennent vous chercher. Pouvez-vous en identifier? Ces petits points sensibles peuvent vous aider à trouver une chose toute personnelle, pour laquelle vous êtes particulièrement motivée à travailler et qui vous connectera avec vos clients et vos futurs clients.

Sur quoi pourriez-vous travailler, de quoi aimeriez-vous parler, jour après jour, qu’est-ce qui vous allume? C’est un plaisir de travailler avec des gens passionnés. Si vous voulez que les clients se jettent sur vous et s’arrachent vos services, mettez-y de la passion.

Une fois cette belle réflexion terminée, assurez-vous que les réponses se fassent sentir dans vos communications avec vos clients; des couleurs de votre site web jusqu’à la signature de vos courriels.

Quoi faire aujourd’hui pour trouver ce qui vous rend unique :

  • Commencez votre réflexion et notez tout ce qui vous passe par la tête. Ne vous censurez pas.
  • Vous voulez aller plus loin, lisez ceci et abonnez-vous pour ne manquer aucun article!
  • Vous êtes du type toujours-besoin-de-plus-d’information, lisez cet article de Kissmetrics

Articles similaires

Pourquoi utiliser LinkedIn pour son entreprise de services?

Pourquoi utiliser LinkedIn pour son entreprise de services?

Est-ce que ça vaut la peine d’utiliser LinkedIn pour son entreprise? Comment créer des publications sur LinkedIn pour générer des revenus? Comment utiliser la page LinkedIn entreprise pour attirer de nouveaux clients?Il n’y a pas de formule magique qui transforme vos...

Mon top 5 (2021) : publications LinkedIn B2B

Mon top 5 (2021) : publications LinkedIn B2B

Est-ce que les publications LinkedIn B2B ont des retombées concrètes? Est-ce que ça marche, LinkedIn? Comment l’utiliser pour trouver des clients? C’est souvent le genre de questions qu’on me pose. Voici ce que je peux vous donner comme retour d’expérience de ma...

4 Commentaires

  1. Myriam Prescott

    Très très intéressant, une excellente réflexion à faire, merci!
    Myriam pour Mailles.ca

    Réponse
  2. Thierry.A

    Bonjour, je suis graphiste. Ca ne se dit pas “designer graphiste” mais “designer graphique”, oui.

    Bonne journée et bon courage.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier

Inscrivez-vous à la Pause Marketing

Recevez des conseils simples et pratiques, le temps de boire votre café!

* requis

Besoin de mon aide?

Contactez-moi par courriel

Ou par téléphone :
418-650-5895