Comment sortir en premier sur Google en 2022?

7 février 2022 | contenu web, marketing de contenu, rédaction web, site web

« J’aimerais qu’on sorte en premier sur Google. »

C’est la demande que j’ai eue lors d’une rencontre avec un nouveau client.

Et pourquoi pas?

  • Le taux de clics moyen (CTR) est de 37,7% pour le premier résultat de recherche obtenu à la suite d’une requête sur Google.
  • La première position dans les résultats de recherches organiques (ce qui exclut donc les Google Ads) a 10 fois plus de chances d’obtenir un clic que la dixième position. 
  • Et ce qui fait le plus mal… les résultats de la 2e page reçoivent un clic dans moins de 1% des cas (0,78% pour être exact).

Statistiques tirées de :  Here’s What We Learned About Organic Click Through Rate. Backlinko.

Mais, pour sortir dans les résultats de recherches, il faut tout d’abord publier du contenu. Et si on est un expert dans son domaine, ça ne devrait pas être si difficile que ça!

Effectivement… si on fait abstraction du fait qu’il y a environ 6 millions d’articles de blogue publiés… chaque jour!!!

Alors, est-ce possible, ou non de sortir en tête des recherches sur Google en 2022?

La réponse est oui, mais… les planètes doivent être alignées! 

Étude de cas : sortir en premier sur Google pour une entreprise de services

Je vais partager avec vous un cas pratique où j’ai réussi à positionner un article pour Martin Roy et Associés sur la première page de Google en 2021.

Après quelques mois, j’ai reçu un message avec cette note :

« Ça porte fruits!!!

L’article sort dans les recherches! »

Des clients potentiels sont tombés sur cette page et ont contacté l’entreprise pour obtenir ses services.

B-I-N-G-O!

Avant d’expliquer comment j’y suis arrivée, j’ai deux petits avertissements pour vous.

Premièrement, pour sortir en premier sur Google, votre site Web doit fonctionner sur le sens du monde.

En 2022, ça veut dire :

  • avoir une version mobile
  • avoir un temps de chargement rapide
  • être convivial (navigation, UX, etc.)
  • sécuritaire (HTTPS)
  • bien structuré
  • ne pas comporter d’erreurs techniques de SEO

All good?

Parfait. Voici mon deuxième avertissement.

Je ne suis pas une spécialiste de SEO. Si c’est votre job, vous risquez de ne rien apprendre dans cet article 🙂

J’aide les professionnels ou les experts à vendre leurs services plus simplement.

Donc, si c’est votre cas, ces conseils s’appliquent à vous.

Trois éléments clés pour que votre contenu sorte dans les résultats de recherches

La mission, sortir en premier sur Google.

Résultat : 4e place.

Notons que tous les résultats qui sortent dans les positions 1 à 3 sont des sites gouvernementaux.

On peut donc dire que c’est réussi.

Voici les étapes pour y arriver :

1.    Le sujet doit être précis : choisir ses mots-clés

Il sera beaucoup plus facile de sortir dans les résultats de recherches pour un service ou une expertise très précise.

Si vous tentez de sortir pour une requête large comme « gestion de projet »… bonne chance!

De grandes organisations ont déjà publié beaucoup de contenu et possèdent une notoriété sur le Web. De plus, c’est trop vague. « Gestion de projet » ça peut aussi bien être un cours à l’université qu’un service professionnel.

Choisir de mettre de l’avant un service ou une expertise sur un domaine très précis augmente vos chances de sortir en premier sur Google.

Dans notre cas, mes clients travaillent dans le domaine du génie mécanique pour des projets de développement durable. C’est assez précis, mais il y a de plus en plus de firmes concurrentes qui ont déjà publié du contenu sur le sujet.

Il faut donc écrire sur un sujet qui a été très peu couvert sur le Web, et avoir une expertise dans le domaine.

C’était exactement le cas de mes clients.

Une mise à jour du Code du bâtiment est reliée précisément à leur expertise. De plus, cette mise à jour aura un impact majeur pour une catégorie de client spécifique : des architectes. 

Point bonus, très peu de contenu existe sur le Web au sujet de cette mise à jour et de son implication pour des professionnels comme les architectes.

Les planètes étaient alignées :

  • sujet précis : mise à jour du Code du bâtiment
  • expertise précise : application des normes
  • client précis : des architectes
  • problème précis : respect des normes pour les projets réalisés après décembre 2021

Ça nous a permis de déterminer les mots-clés pour lesquels notre article devrait se positionner :

Avec un point de mire super pointu, on peut accomplir de grandes choses… et ça marche sur Google!

The successful warrior is the average man, with laser-like focus.

Bruce Lee

2.    Respectez les règles de base

Pourquoi faites-vous presque toujours vos recherches sur Google? Parce que vous trouvez rapidement ce dont vous avez besoin.

Quand Google fait sortir un article ou un site Web dans les résultats de recherches, ce n’est pas le fruit du hasard.

La mission même de Google est « d’organiser les informations du monde entier et de les rendre universellement accessibles et utiles ».

Pour y arriver, Google utilise plus de 200 indicateurs pour analyser le contenu en ligne.

L’un des facteurs qui aide à faire sortir votre contenu, c’est votre crédibilité.

Si vous cherchez une photo de chat mignon, la crédibilité a très peu d’impact sur les résultats de recherches.

Toutefois, si vous vendez de l’expertise, être crédible aux yeux de Google vous donnera d’importants points bonus.

  • Vous parlez d’ingénierie? Avez-vous des ingénieurs dans votre équipe? Figurent-ils sur votre site Web? Signent-ils les articles?
  • Vous parlez de bâtiment durable? Avez-vous des certifications dans le domaine? Sont-elles présentes sur le Web? Est-ce qu’on vous mentionne dans des répertoires d’experts?
  • Vous vendez des services? Avez-vous réalisé de vrais projets avec de vrais clients?

MRA répondait à tous ces critères.

Bref, ils connaissent leur « baseball » et c’est possible de le prouver à Google.

3.    Le contenu doit être bon : meilleur que celui des autres

Lorsqu’un client me demande de sortir en premier sur Google, l’autre chose que je regarde c’est le contenu existant sur le sujet.

S’il en existe, mais qu’il est mauvais, c’est la situation idéale.

Dans cet exemple, il existait du contenu, mais seulement au niveau gouvernemental.

Il n’existait pas de contenu pour répondre à la question :

« Comment intégrer la nouvelle réglementation énergétique en 2021? »

Et c’est la question que les clients potentiels se posaient.

Si vous êtes architecte et que vos projets sont affectés par le nouveau Code vous pouvez, bien entendu, lire le Code. Mais, ce que vous voulez surtout c’est de l’information pratique pour vous aider à l’appliquer et en réduire l’impact sur vos projets en cours.

Bref, il y avait une opportunité de créer du bon contenu.

C’est quoi du bon contenu pour Google?

Pas mal la même chose que du bon contenu pour un humain!

Votre contenu coit être :

  • vulgarisé,
  • structuré,
  • qui éduque ou informe

Selon Myriam Jessier, Consultante Marketing Digital et spécialiste en SEO :

« Les moteurs de recherche, tout comme les lecteurs humains s’attardent sur les titres et les sous-titres de vos articles. La différence majeure est qu’ils se basent sur les balises H1, H2 et H3 pour les comprendre, car ils ne “voient” pas les changements de taille de police de caractère qui indiquent les titres et sous-titres.

Il faut penser à l’expérience utilisateur des machines et des humains pour que votre contenu soit jugé pertinent de nos jours. »

Myriam Jessier

Un mauvais contenu est un contenu rédigé dans l’objectif unique de faire plaisir à Google et de vendre des services.

Un bon contenu sera rédigé avec l’objectif d’aider votre client à résoudre un problème.

Et s’il n’y arrive pas seul, vous paraîtrez être la meilleure personne pour l’aider. D’où l’importance de la section suivante 👇

Sortir dans les recherches : et après?

Sortir dans les résultats de recherches sur Google ne vous apportera pas des clients de façon magique. C’est uniquement la première étape!

Il faut que vos clients potentiels cliquent sur le résultat de recherche!

Comment? Avec un bon titre et une bonne métadescription.

C’est ce qui fera en sorte qu’il choisira votre article plutôt que l’autre juste avant ou après.

Deux petits trucs (toujours selon Brian Dean de Backlinko) :

  • les titres qui contiennent une question ont un taux de clic de 14% supérieur.
  • les pages qui ont une métadescription ont un taux de clic de 5,7% supérieur.

OK. Disons que votre client potentiel a effectué une recherche, vous êtes sorti dans les résultats, il a cliqué, et il est maintenant sur votre site. Yé!

Votre article est excellent, il est convaincu que vous pouvez l’aider. Double yé! (ce qui donne yéyé!)

N’oubliez pas d’ajouter le chaînon manquant : un call-to-action!

Que doit faire votre client juste après avoir lu l’article?

De grâce, ne lui demandez pas d’effectuer le travail!

Facilitez-lui la vie avec la manière la plus simple et directe de vous contacter. 

En conclusion

Quelques points à vous rappeler pour sortir en premier sur Google :

  • N’essayez pas de vous positionner en première page si vous n’êtes pas un expert ou si vous n’avez pas une certaine crédibilité dans un domaine, surtout s’il y a beaucoup de concurrence.
  • Être un expert ça ne veut pas dire être le meilleur au monde, ça veut dire détenir la formation et les connaissances nécessaires pour aider des clients à résoudre des problèmes.
  • Et finalement, soyez patients. Considérez votre contenu comme un investissement à long terme. Lorsque vous publiez un article, mettez-le à jour régulièrement pour rester en tête des résultats de recherches.

 Vous voulez aller plus loin? Trois ressources à consulter :

Articles similaires

Pourquoi utiliser LinkedIn pour son entreprise de services?

Pourquoi utiliser LinkedIn pour son entreprise de services?

Est-ce que ça vaut la peine d’utiliser LinkedIn pour son entreprise? Comment créer des publications sur LinkedIn pour générer des revenus? Comment utiliser la page LinkedIn entreprise pour attirer de nouveaux clients?Il n’y a pas de formule magique qui transforme vos...

5 questions pour décrire ses services

5 questions pour décrire ses services

Décrire ses services, c’est beaucoup plus difficile que parler de produits.Pourquoi? Parce qu’un service c’est intangible.On peut difficilement « essayer » des services, ou offrir une garantie de 30 jours.On ne peut ni voir, ni goûter, ou toucher.Acheter des...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier

Inscrivez-vous à la Pause Marketing

Recevez des conseils simples et pratiques, le temps de boire votre café!

* requis

Besoin de mon aide?

Contactez-moi par courriel

Ou par téléphone :
418-650-5895